• Pigna
  • Accueil
  • Culture
  • Histoire et patrimoine
  • L'église paroissiale

L'Église paroissiale de l'Immaculée Conception

L'église paroissiale de l'Immaculée Conception est caractérisée par les deux clochetons à coupole qui surmontent sa façade. Celle-ci, sans doute réalisé fort tardivement, vers la fin du XIXème siècle / début XXème siècle, unifie un intérieur divisée en trois nefs en s'inspirant du frontispice de la Trinità dei Monti à Rome.

Elle n'est pas la seule dans cette tentative :

  •  Saint Jean-Baptiste de Bastia,
  •  Pero Casevecchie,
  •  Oletta,
  •  Eglise des Franciscains d'Ile-Rousse

Mais elle est sans doute la plus charmante dans sa simplicité

Dans l'abside, Toni Casalonga a réalisé une fresque en 1971. Dans la niche vitrée à droite du maître autel, on peut apercevoir une toute petite statue de marbre blanc, de facture naïve, représentant la Vierge : son caractère original lui a valu d'être inscrite à l'inventaire du patrimoine.

Les deux autels latéraux sont surmontés chacun d'un grand tableau, certainement oeuvre d'un atelier local. celui de droite représente les 15 mystères, qui tour à tour sont joyeux, douloureux et glorieux, se lisent en partant du bas gauche pour arriver au bas droit en faisant le tour de la toile.

Celle-ci porte une mention " SUMPTIB OLIM SIMONIS PETRI CONSALVI TALE ALTORE FACTUM FUIT ",
(cet autel a été réalisé autrefois avec l'argent de Simon Pierre Consalvi).

Il est difficile de dire à quoi correspond cet "autrefois" car la toile n'est pas datée.

    Celui de gauche, daté de Septembre 1718, représente l'Immacolata, écrasant de son pied le serpent, et on voit y figurer quatres arbres :
  • un chêne,
  • un cyprès,
  • un palmier
  • et un olivier.

Malheureusement, à ce jour, nous n’avons pas encore rencontré de documents d’archives concernant cette magnifique église. L’abbé F.J Casta, directeur des archives historiques du diocèse d’Ajaccio, pense que la paroisse de Pigna a toujours été comptée avec le puissant voisin de Corbara.